「이중의 방」에 나오는 “mirette”의 번역에 대해

저작시기 2012.05 |등록일 2013.03.05 파일확장자어도비 PDF (pdf) | 17페이지 | 가격 6,000원
다운로드
장바구니관심자료
상세신규 배너

* 본 문서는 배포용으로 복사 및 편집이 불가합니다.

서지정보

발행기관 : 한국프랑스학회 수록지정보 : 한국프랑스학논집 / 78권
저자명 : 황현산

목차

서론
본론
결론
참고서지
Resume

한국어 초록

Devant le mot “mirette” qui apparait au sens spécifique dans La Chambre double, un des poèmes en prose de Baudelaire, les traducteurs coréens ont opté pour les termes “동자”, “눈동자”, ou “눈깔”. Ces choix de traduction font de ce mot un terme familier voire argotique pour désigner l’‘oeil’. Or Émile Littré dans son Dictionnaire de la langue française en parle comme d’une “espèce de campanule, campanula speculum, Linné, dite aussi miroir de Vénus”, et le Grand dictionnaire universel du ⅩⅨ<SUP>e</SUP> siècle le définit ainsi : “Nom vulgaire d’une campanule appelée aussi miroir de Vénus”. Dans le sonnet “la Beauté” dans Les Fleurs du Mal, les yeux de la Beauté sont dépeint comme “de purs miroirs qui font toutes choses plus belles ; en ce sens, ils ne sont pas différents de “l’Idole, la souveraine des rêves” que représentent ces “mirettes” dans le poème qui nous concerne. Cette “Idole, la souveraine des rêves” de la Chambre double, est une incarnation de la “beauté” dans l’illusion. Tout en rêvant “une chambre véritablement spirituelle”, Baudelaire ne renonce pas à croire qu’il est possible d’atteindre l’idéal de la Beauté. Si l’on considère donc que pour Baudelaire les “mirettes” sont autant une expression argotique pour désigner les “yeux” que ces campanules appelées “miroirs de Vénus”, le lecteur comprendra pourquoi ce terme est inscrit en italique. Par conséquent pour rendre ce double-sens des “mirettes” en coréen – renvoyant autant à l’“oeil” qu’au “miroir” -, nous proposons de traduire en coréen par ‘거울눈’(oeil-miroir).

영어 초록

Devant le mot “mirette” qui apparait au sens specifique dans La Chambre double, un des poemes en prose de Baudelaire, les traducteurs coreens ont opte pour les termes “동자”, “눈동자”, ou “눈깔”. Ces choix de traduction font de ce mot un terme familier voire argotique pour designer l’‘oeil’. Or Emile Littre dans son Dictionnaire de la langue francaise en parle comme d’une “espece de campanule, campanula speculum, Linne, dite aussi miroir de Venus”, et le Grand dictionnaire universel du ⅩⅨ&lt;SUP&gt;e&lt;/SUP&gt; siecle le definit ainsi : “Nom vulgaire d’une campanule appelee aussi miroir de Venus”. Dans le sonnet “la Beaute” dans Les Fleurs du Mal, les yeux de la Beaute sont depeint comme “de purs miroirs qui font toutes choses plus belles ; en ce sens, ils ne sont pas differents de “l’Idole, la souveraine des reves” que representent ces “mirettes” dans le poeme qui nous concerne. Cette “Idole, la souveraine des reves” de la Chambre double, est une incarnation de la “beaute” dans l’illusion. Tout en revant “une chambre veritablement spirituelle”, Baudelaire ne renonce pas a croire qu’il est possible d’atteindre l’ideal de la Beaute. Si l’on considere donc que pour Baudelaire les “mirettes” sont autant une expression argotique pour designer les “yeux” que ces campanules appelees “miroirs de Venus”, le lecteur comprendra pourquoi ce terme est inscrit en italique. Par consequent pour rendre ce double-sens des “mirettes” en coreen ? renvoyant autant a l’“oeil” qu’au “miroir” -, nous proposons de traduire en coreen par ‘거울눈’(oeil-miroir).

참고 자료

없음
  • 구매평가(0)
  • 구매문의(0)
      최근 구매한 회원 학교정보 보기
      1. 최근 2주간 다운받은 회원수와 학교정보이며
         구매한 본인의 구매정보도 함께 표시됩니다.
      2. 매시 정각마다 업데이트 됩니다. (02:00 ~ 21:00)
      3. 구매자의 학교정보가 없는 경우 기타로 표시됩니다.
      4. 지식포인트 보유 시 지식포인트가 차감되며
         미보유 시 아이디당 1일 3회만 제공됩니다.
      상세하단 배너
      우수 콘텐츠 서비스 품질인증 획득
      최근 본 자료더보기
      상세우측 배너
      상세우측 배너
      「이중의 방」에 나오는 “mirette”의 번역에 대해
      페이지
      만족도 조사

      페이지 사용에 불편하신 점이 있으십니까?

      의견 보내기