한-불 지령적 텍스트 번역시스템의 구현을 위한 방법론 연구(1)

저작시기 2006.10 |등록일 2009.04.22 파일확장자어도비 PDF (pdf) | 33페이지 | 가격 6,000원
다운로드
장바구니관심자료
상세신규 배너

* 본 문서는 배포용으로 복사 및 편집이 불가합니다.

서지정보

발행기관 : 프랑스문화예술학회 수록지정보 : 프랑스문화예술연구 / 18권
저자명 : 홍미선

목차

1. 서론
2. 본론
3. 결론
참고 문헌
〈Resume〉

한국어 초록

Les premières recherches en traduction automatique ont débuté en URSS en 1954 à la suite de la première démonstration sur calculatrice électronique qui a lieu en janvier 1954 à New York. L"idée d"associer l"informatique et la traduction est donc née dès l"apparition de l"ordinateur, qui n"était au début qu"une machine à calculer. La traduction automatique a la plus longue histoire de toutes les branches du traitement du langage humain. Mais après un demi-siècle de travaux dans ce domaine, la traduction automatique au sens strict, c"est-à-dire traduction entièrement automatisée offrant des textes traduits de qualité parfaite, semble relever encore de l"utopie. Pour donner une idée du problème, il suffit de citer SYSTRAN et TAUM-METEO, sans doute les meilleurs exemples de systèmes de traduction automatique existants en utilisation effective. SYSTRAN est un système pafaitement automatisé, sans limitation de domaine d"application ni de type de texte. Mais son principal intérêt réside dans la rapidité de traduction, ce qui compense la faiblesse qualitative des textes traduits. Concernant TAUM-METEO, système canadien destiné à la traduction de la météorologie, il donne des traductions de bonne qualité par un processus entièrement automatique. Ses performances qualitatives et fonctionnelles sont dues à la double limitation : le domaine d"application très spécifique et restreint et le type de textes exceptionnellement particulier, impliquant un vocabulaire réduit et une syntaxe figée autour d"un petit nombre de structures. Cependant, l"extension du sytème à d"autres domaines s"avère difficile.
La traduction automatique est un domaine extrêmement complexe. On sait dans l"état actuel des connaissances et des techniques que l"objectif initial était trop ambitieux. Mais on sait également quand la traduction automatique peut rendre de réels services. La mise en oeuvre d"un système de traduction opérationnel nécessite beaucoup de modestie et de réalisme dans la démarche. Toutes ces réflexions nous ont amenée à penser que seuls la distinction des domaines et des types de textes et une certaine interaction entre l"homme et la machine permettraient d"aboutir à un système de traduction réellement utilisable et offrant des résultats satisfaisants. C"est pourquoi nous avons entrepris de développer une méthodologie de traduction automatique ayant recours à la spécification du type de texte traité et à l"intervention humaine en vue de l"application au couple coréen-français. Plus concrètement, le type de texte que nous avons choisi concerne les phrases injonctives, c"est-à-dire phrases du type "notices d"utilisation" ou "instructions" comme les recettes de cuisine. Pour ce qui est de l"intervention humaine, c"est une stratégie retenue pour la désambiguïsation syntaxique. Par une large interaction homme-machine au niveau syntaxique, nous avons pu maximiser l"automatisation de la désambiguïsation sémantique, ce qui a contribué à améliorer considérablement la qualité des traductions produites.
Cet article a pour but de présenter, au plan syntaxique, les grandes lignes de la démarche méthodologique adoptée et les stratégies traductionnelles développées dans notre travail. Faute de pouvoir exposer en détail dans ce bref article tous les problèmes rencontrés dans notre travail, avec les méthodes utilisées pour leur résolution, nous nous concentrerons sur la représentation et le traitement des informations syntaxiques. Ici, tout propos sémantique est donc délibérément et nécessairement abrégé. Les problèmes posés et traités au plan sémantique seront exposés dans un deuxième article qui est en préparation et qui fera suite à celui-ci. Dans la partie introductoire du présent article, nous évoquerons les limites des systèmes de traduction automatique existants

영어 초록

Les premieres recherches en traduction automatique ont debute en URSS en 1954 a la suite de la premiere demonstration sur calculatrice electronique qui a lieu en janvier 1954 a New York. L'idee d'associer l'informatique et la traduction est donc nee des l'apparition de l'ordinateur, qui n'etait au debut qu'une machine a calculer. La traduction automatique a la plus longue histoire de toutes les branches du traitement du langage humain. Mais apres un demi-siecle de travaux dans ce domaine, la traduction automatique au sens strict, c'est-a-dire traduction entierement automatisee offrant des textes traduits de qualite parfaite, semble relever encore de l'utopie. Pour donner une idee du probleme, il suffit de citer SYSTRAN et TAUM-METEO, sans doute les meilleurs exemples de systemes de traduction automatique existants en utilisation effective. SYSTRAN est un systeme pafaitement automatise, sans limitation de domaine d'application ni de type de texte. Mais son principal interet reside dans la rapidite de traduction, ce qui compense la faiblesse qualitative des textes traduits. Concernant TAUM-METEO, systeme canadien destine a la traduction de la meteorologie, il donne des traductions de bonne qualite par un processus entierement automatique. Ses performances qualitatives et fonctionnelles sont dues a la double limitation : le domaine d'application tres specifique et restreint et le type de textes exceptionnellement particulier, impliquant un vocabulaire reduit et une syntaxe figee autour d'un petit nombre de structures. Cependant, l'extension du syteme a d'autres domaines s'avere difficile.
La traduction automatique est un domaine extremement complexe. On sait dans l'etat actuel des connaissances et des techniques que l'objectif initial etait trop ambitieux. Mais on sait egalement quand la traduction automatique peut rendre de reels services. La mise en oeuvre d'un systeme de traduction operationnel necessite beaucoup de modestie et de realisme dans la demarche. Toutes ces reflexions nous ont amenee a penser que seuls la distinction des domaines et des types de textes et une certaine interaction entre l'homme et la machine permettraient d'aboutir a un systeme de traduction reellement utilisable et offrant des resultats satisfaisants. C'est pourquoi nous avons entrepris de developper une methodologie de traduction automatique ayant recours a la specification du type de texte traite et a l'intervention humaine en vue de l'application au couple coreen-francais. Plus concretement, le type de texte que nous avons choisi concerne les phrases injonctives, c'est-a-dire phrases du type 'notices d'utilisation' ou 'instructions' comme les recettes de cuisine. Pour ce qui est de l'intervention humaine, c'est une strategie retenue pour la desambiguisation syntaxique. Par une large interaction homme-machine au niveau syntaxique, nous avons pu maximiser l'automatisation de la desambiguisation semantique, ce qui a contribue a ameliorer considerablement la qualite des traductions produites.
Cet article a pour but de presenter, au plan syntaxique, les grandes lignes de la demarche methodologique adoptee et les strategies traductionnelles developpees dans notre travail. Faute de pouvoir exposer en detail dans ce bref article tous les problemes rencontres dans notre travail, avec les methodes utilisees pour leur resolution, nous nous concentrerons sur la representation et le traitement des informations syntaxiques. Ici, tout propos semantique est donc deliberement et necessairement abrege. Les problemes poses et traites au plan semantique seront exposes dans un deuxieme article qui est en preparation et qui fera suite a celui-ci. Dans la partie introductoire du present article, nous evoquerons les limites des systemes de traduction automatique existants et esquissons l'orientation methodologique choisie dans notre travail pour surmonter les limites evoquees. Dans la partie qui suit, nous exposerons les phenomenes et problemes syntaxiques etudies dans notre travail ainsi que les methodes appliquees pour leur representation et leur traitement. Les propos qui y seront abordes portent sur les points suivants : la representation formelle des structures de phrase, la formalisation des informations syntaxiques pour les dictionnaires internes et le module de transfert, l'ambiguite syntaxique et la polysemie des verbes, le figement, le marquage de la coordination interproposionnelle, la restitution de l'anaphorique zero. Enfin, avant de conclure, nous presenterons le systeme de traduction realise a titre experimental par l'implementation informatique de notre formalisme. Nous decrirons sommairement l'architecture et le fonctionnement du systeme pour montrer comment les conceptions theoriques se materialisent.

참고 자료

없음
  • 구매평가(0)
  • 구매문의(0)
      최근 구매한 회원 학교정보 보기
      1. 최근 2주간 다운받은 회원수와 학교정보이며
         구매한 본인의 구매정보도 함께 표시됩니다.
      2. 매시 정각마다 업데이트 됩니다. (02:00 ~ 21:00)
      3. 구매자의 학교정보가 없는 경우 기타로 표시됩니다.
      4. 지식포인트 보유 시 지식포인트가 차감되며
         미보유 시 아이디당 1일 3회만 제공됩니다.
      상세하단 배너
      우수 콘텐츠 서비스 품질인증 획득
      최근 본 자료더보기
      상세우측 배너
      한-불 지령적 텍스트 번역시스템의 구현을 위한 방법론 연구(1)
      페이지
      만족도 조사

      페이지 사용에 불편하신 점이 있으십니까?

      의견 보내기