아누이의 『베케트 혹은 신의 명예Becket ou l`honneur de Dieu』에 나타난 역할, 놀이

저작시기 2015.01 |등록일 2015.10.16 파일확장자어도비 PDF (pdf) | 36페이지 | 가격 7,100원
다운로드
장바구니관심자료
상세신규 배너

* 본 문서는 배포용으로 복사 및 편집이 불가합니다.

서지정보

발행기관 : 한국불어불문학회 수록지정보 : 불어불문학연구 / 103권
저자명 : 신은영 ( Eunyoung Shin )

없음

영어 초록

Le but de ce travail est d``analyser, base sur le concept de jeu et/de role, Becket ou l``honneur de Dieu de Jean Anouilh. Cette piece, dont le sujet est pris dans l``histoire anglaise du moyen age, est consideree comme une oeuvre ou s``applique la formule d``Antigone ou la liberte ou le choix des personnages se reduit souvent au simple role predetermine qu``ils doivent assumer. Becket se differencie d``Antigone dans la mesure ou les personnages principaux, le roi et Becket, sont impliques sur les deux plans(role et amitie) et que le deroulement du theatre se fait par l``interaction des ``acteurs`` fideles(ceux qui jouent fidelement leur role) et des ``joueurs`` sensibles(qui sont motives plutot par le plaisir). Cette analyse pourrait ainsi contribuer a reveler une des caracteristiques du monde anouilhien. Becket, gentilhomme saxon vaincu par les Normands, ne peut pas garder son honneur au sens propre. Dans cette situation, il n``a pas d``autre choix que de jouer le role, comme acteur fidele, qui est tombe sur lui : d``abord celui de compagnon du plaisir du roi, ensuite celui de Chancelier d``Angleterre, gardien du sceau. L``honneur est ainsi devenu pour lui de ``Bien faire ce que j``ai a faire``. Or il ne veut pas accepter le dernier role d``Archeve que-Primat, puisqu``il sait bien que le roi et lui vont inevitablement s``opposer par leur role, ce qui arrive dans la deuxieme partie de cette oeuvre. Si Becket peut tout de suite changer d``attitude selon le role comme un acteur qui change de costume, c``est qu``il ne croit a aucune valeur ou morale positive. Comme un dilettante indifferent et sceptique, il ne fait que jouer son role gardant toujours la distance. Ce qui est deja revele par son attachement aux etiquettes qui definissent ses relations avec les autres. Sa mort, quasi-suicide comme celle d``Antigone, est aussi une action qui est digne de son etiquette d``Archeveque-Primat. Son attachement aux actions elegantes ou sa repugnance aux actions inelegantes reduit sa morale a l``esthetique comme l``indique le roi a l``Acte I. Et il trouve du plaisir en bien faisant son role, meme celui d``Archeveque. Le roi Louis, comparable a Creon d``Antigone mais un peu plus sceptique, est un acteur fidele qui remplit bien son role en reconnaissant le ``metier`` du roi. Quant au roi Henri, meme s``il ne fait pas tellement bien son metier, cedant a la passion et au plaisir, il reconnait et joue son role du roi d``autant plus que c``est Becket lui-meme qui lui a appris ce role. Ce qui se revele le plus clairement dans la scene de leur derniere rencontre. Or le roi ne remplit pas bien son role, puisque c``est un ``joueur sensible`` qui s``ennuie du monde dechu ou il doit assumer le role. Comme un pessimiste leger, il aime plutot le plaisir. En plus il aime veritablement et passionnement Becket qui aimerait mieux bien jouer son role. Apres que Becket lui a rendu le sceau, le roi semble etre ``converti`` quand il fait tout de suite des actions politiques pour garder l``honneur ou l``interet du royaume en s``opposant a Becket qui persiste dans l``honneur de Dieu. Pourtant il a l``air toujours sensible au plaisir et a l``amour pour Becket tout en faisant le jeu de role du roi. Quant a Becket, il n``est pas converti au sens religieux du terme dans la 2e partie du theatre. Il est toujours un acteur fidele a son role. Mais contrairement aux personnages de type d``Antigone qui sont porte-parole d``exigences contradictoires, ce ``Thomas ambigu`` est un homme qui a d``intelligence et de la sensibilite, ce qui se revele deja dans la 1ere partie du theatre ou il n``exprime jamais ses sentiments qui sont pourtant indiques par les didascalies. Les aspects de Becket converti apparaissent par le renoncement au principe de ``non-commitment`` quand il reconnait son amour pour le roi. Quand il dit qu``il aime l``honneur de Dieu, cela veut dire que la distance qu``il gardait par rapport a son role commence a se retrecir en rendant possible l``amour pour l``humanite. Cela se revele plus concretement par la presence du petit moine saxon qui veut venger sa honte de Saxon sur des Normands et qui est quand meme tolere par Becket. Le theatre finit par la reconciliation entre l``honneur du roi et l``honneur de Dieu apres la mort de Becket, et cela par la ``mascarade hypocrite`` du roi pousse par la necessite politique. Ce denouement, ou le monde dechu present sur scene ne peut finir que par le jeu de role hypocrite, semble confirmer la permanence du nihilisme passionne de cet auteur. Pourtant Becket n``a plus cette amertume ou repression d``Antigone quand il dit ``Non`` au roi. Il est plutot tranquille jusqu``au moment de sa mort puisqu``il garde toujours l``attitude de ``esthete sceptique``. Il en est de meme pour l``auteur Anouilh qui, pratiquant son metier en desengagement, elabore progressivement la conscience tragique de l``absurde dans le cadre du theatre traditionnel.

참고 자료

없음
  • 구매평가(0)
  • 구매문의(0)
      최근 구매한 회원 학교정보 보기
      1. 최근 2주간 다운받은 회원수와 학교정보이며
         구매한 본인의 구매정보도 함께 표시됩니다.
      2. 매시 정각마다 업데이트 됩니다. (02:00 ~ 21:00)
      3. 구매자의 학교정보가 없는 경우 기타로 표시됩니다.
      4. 지식포인트 보유 시 지식포인트가 차감되며
         미보유 시 아이디당 1일 3회만 제공됩니다.
      상세하단 배너
      우수 콘텐츠 서비스 품질인증 획득
      최근 본 자료더보기
      상세우측 배너
      상세우측 배너
      아누이의 『베케트 혹은 신의 명예Becket ou l`honneur de Dieu』에 나타난 역할, 놀이
      페이지
      만족도 조사

      페이지 사용에 불편하신 점이 있으십니까?

      의견 보내기